Bienvenue sur le site de l'Harmonie Municipale de Dourges

 

L'harmonie Municipale de Dourges fut appelée d'abord « fanfare municipale », la société est issue d'un groupement de pompiers et de musiciens. Elle fut fondée en 1896 par Louis Dhumerelle, maire, qui devint président. Ursmar Duquesne en fut le premier chef. En 1909, Émile Dufresne remplace M. Duquesne à la direction. En 1921, alors que Louis Genty est chef de musique, Joseph Ligny devient président et c'est au cours de cette année que la fanfare renouvelle et officialise ses statuts. Ensuite, elle prend part à de nombreux festivals et remporte d'ailleurs un premier prix à Begnolet en 1923. Succédant à Roger Marceau, directeur pendant trois ans, c'est Valère Lemaire qui en 1928 devient le 5e chef. Il dirigea la phalange pendant près de dix-neuf ans si on compte l'interruption due à la 2e guerre mondiale. En 1945, une réorganisation de la musique par des anciens conduit la clique des sapeurs pompiers à nommer son premier chef : François Troy, mais reste néanmoins unie en une seule formation avec la fanfare que dirige Valère Lemaire. Il faut rappeler que depuis 1898, la clique formait un groupe « semi indépendant ». En 1947, alors que Émile Fontaine prend la direction, le président Lucien Béthencourt, élu en 1944, forme une commission qui change les statuts et la fanfare devient « Harmonie Municipale de Dourges », le 15 janvier 1947. Ce sont alors les sortie à Calais, Hirson, etc …

En 1956, à la démission de Émile Fontaine, Édouard De Snoeck, supplée à la direction jusqu'en 1958. En 1958, François Troy est chef de clique et Armand Wiart est nommé chef d'harmonie. Il le restera pendant 17 ans. En 1965, le groupe « semi automne » de la clique se situant au sein de l'harmonie, ressent le besoin d'avoir son propre responsable et nomme Camille Pillois, président de la clique. Il est remplacé en 1972 par Constant Boutry mais en 1975, Lucien Béthencourt décède.

Mr Wiart abandonne et bien que Jean Joly prend la relève, ce sera un passage à vide pour la société. Seule, la clique continue...

En 1977, la municipalité et quelques anciens musiciens aidés des « Cliquards », placent Pierre Courtin à la présidence de la société et André Weppe à la Direction de l'harmonie. Puis Louis Genty (homonyme du 3e chef), ancien secrétaire, succédant à M. Courtin, démissionnaire, relance l'harmonie aidé en cela par André Weppe. Concerts, sorties et participations reprennent. En 1981, Jean Lefetz remplace Constant Boutry à la présidence de la clique dirigée par Edmond Morelle.

Fin 1984, au décès de M. Genty, c'est Jean Lefetz qui préside aux destinées de l'harmonie municipale alors que Gaston Flament le remplace à la tête de la section clique rebaptisée « Batterie Fanfare ». Le chef de cette formation a été Roger Ledoux, jusqu'en 1992 et remplacé depuis Par Yves Flament. En 1988, après 12 années de direction, André Weppe a cédé pour des raisons de santé, sa baguette à Daniel Nowak qui en a fait de même en septembre 1994 pour Christian Bruyer.

En 1998 Pascal Vandersteen remplace Christian Bruyer devenant ainsi le 13e chef directeur en exercice de l'harmonie municipale. En 2010 Pascal Vandersteen nomma Jérôme Lefort petit fils de M. Lefetz Jean, président de l'harmonie, sous-chef de l'harmonie municipale.

Mr LEFETZ Jean nous quitta brutalement le 8 mai 2014.

Le 8 novembre 2014, c'est son petit fils Mr LEFORT Jérôme qui reprend donc la présidence de l'harmonie et par la même occassion Mr FLAMENT Yves remplaça son père Mr FLAMENT Gaston à la présidence de la Batterie Fanfare .

Mme LEFETZ Sylvie remplace également Mr VAN BELLE à la Vice Présidence.

Mlle FLAMENT Emeline remplaça son père à la Direction de la Batterie Fanfare.